La croissance sera « au moins égale à 5 % » en 2021, selon la Banque de France

Alors que la Banque de France dévoilera la semaine prochaine ses nouvelles prévisions, son gouverneur, se montre optimiste. La croissance de la France « sera l'une des plus fortes d'Europe, nettement supérieure à la moyenne », affirme-t-il. Une confiance que partage Bruno Le Maire.

Est-ce l'effet de l'accélération récente de la campagne de vaccination qui laisse espérer que la lutte contre la pandémie de coronavirus en France sera plus efficace à l'avenir ? En tout état de cause, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ont fait montre d'optimisme pour la croissance française qui, en 2020 a enregistré une récession historique.


Interrogé mardi matin sur France Info, François Villeroy de Galhau a en effet expliqué que dans la nouvelle prévision qui sera rendue publique lundi prochain, la croissance « sera au moins égale » à 5 % en France. Une formule qui semble entrouvrir la porte à un chiffre légèrement supérieur au seuil des 5 % que met en avant la Banque de France depuis le mois de décembre. Mais ne permettra toujours pas de retrouver le niveau d'avant crise.


Passer de la confiance sanitaire à la confiance économique

Bien sûr, cela ne veut pas dire que les prochaines prévisions de la Banque de France conforteront celles du gouvernement qui table sur une hausse du PIB de 6 % cette année. Mais en tout état de cause, la croissance de la France « sera l'une des plus fortes d'Europe, nettement supérieure à la moyenne », a souligné le gouverneur de la Banque de France. Ce sera, pour l'économie française « son plus fort rebond depuis cinquante ans ».


« Les restrictions sanitaires levées, tout se jouera sur la confiance : on va passer de la confiance sanitaire à la confiance économique », a encore précisé François Villeroy de Galhau pour qui la reprise de l'économie française « va dépendre de la confiance des consommateurs ». Et notamment de leur choix d' utiliser l'épargne qu'ils ont accumulé pour consommer, comme cela a été le cas l'an passé à la fin du premier confinement notamment.


L'économie française va surprendre la zone euro et le reste de l'Europe par sa capacité de rebond d'ici à la fin de l'année 2021.

Bruno le maire Ministre de l'Economie


Une assurance dans l'avenir que partage le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. « L'économie française va surprendre la zone euro et le reste de l'Europe par sa capacité de rebond d'ici à la fin de l'année 2021 », a en effet expliqué sur France 2, le locataire de Bercy, quelques heures avant qu'Eurostat indique que le recul du PIB de la zone euro a été de 6,6 % l'an passé, soit un peu moins que prévu et que l'OCDE revoit à la hausse ses prévisions pour cette année.


« Eviter le chômage de masse »

Et d'affirmer être « convaincu » que « l'économie française retrouvera des couleurs très rapidement dès que les mesures de restriction sanitaire seront levées », grâce au « maintien de l'investissement des entreprises », mais aussi « la mobilisation des entrepreneurs » et enfin « la résistance du marché du travail grâce que nous avons prise pour protéger les salariés et éviter le chômage de masse ».


Source : Par Claude Fouquet ( Les Echos )